Rapa - Nui

Les statues de pierre colossales connues sous le nom de moai (statue monolithique), qui tournent le dos au Pacifique et dont l'origine est mystérieuse, sont célèbres. Afin de préserver ces caractéristiques, le gouvernement gère, par l'intermédiaire de la Conaf (Société forestière nationale), le parc national de Rapa Nui, alors que l'UNESCO l'a déclaré site du patrimoine mondial en 1995.

 

L'île a une forme de triangle rectangle et trois volcans inactifs sont situés à chaque sommet. Au nord, le Maunga Terekava, avec ses 511 mètres d'altitude, est le point culminant de l'île; au sud-est, le Puakatiki, avec 377 m d'altitude, et au sud-ouest, le cratère de Rano Kau, avec 324 m, et à l'intérieur desquels se trouvent plusieurs lagons. Les autres collines importantes sont le Rano Aroi et le Rano Raraku. La côte est escarpée et rocheuse avec une série d'îlots à proximité, tels que le Motu Nui, le Motu Iti et le Motu Kao Kao au sud-ouest, l'îlot Motu Tautara sur la côte ouest et le Motu Marotiri sur la côte ouest. La plage du même nom et celle d'Ovahe se situent dans le secteur d'Anakena.

 

Le patrimoine archéologique montre toute sa magnitude à Tahai, centre cérémoniel témoin de la culture Rapa Nui. Ahu Akivi, plateforme (ahu), avec sept moai orientés par rapport aux équinoxes. Ahu Tepeu avec de grosses pierres sur sa plate-forme où les moai sont toujours face cachée alors qu'ils ont été laissés par leurs habitants. Vinapu, conformé par deux ahu en ruine, l'un d'eux ressemblant beaucoup dans la sculpture avec les ruines de Machu Picchu. Ahu Vaihú, pour observer quelques-uns des chapeaux de pierre rouge qui ont des moaïs sur la tête. Rano Raraku, dans les carrières de ce volcan, presque tous les moaïs existant sur l'île ont été sculptés. Ahu Tongariki, est la plus grande structure cérémonielle de l'île. Orongo, avec la plus grande concentration de pétroglyphes avec des images du Tangata Manu ou homme-oiseau, Make Make, son dieu créateur et Komari, symbole de la fertilité. Plage d'Anakena, sable blanc avec sa forêt de palmiers. Grotte d'Ana Kai Tangata, dont la profondeur atteint 3 m. et sur le toit duquel vous pouvez voir les peintures de l'homme-oiseau. Rano Kau, avec son grand cratère de 1,6 km. de diamètre et plus de 200 m. de profondeur.

 

Le festival TAPATI est célébré à la fin du mois de janvier et au début du mois de février de chaque année. Il s’agit de la principale activité artistique et culturelle qui commence la première semaine de février et dure environ deux semaines. Au cours de cette fête, une série de cérémonies ancestrales se réalisent, telles que le concours de peinture corporelle (Takona), le récit d’histoires épiques et de légendes ("A'amu Tu'ai"), les chansons Ancestral (Riu), Le triathlon à Rapa nui ") et la descente à grande vitesse par une colline de jeunes gens sur des troncs d’arbres (Haka Pei). * Les réservations d'hôtel pour cette soirée doivent être faites bien à l'avance.

ET COMMENT J'ARRIVE...

Vols quotidiens de LATAM de Santiago (5 heures) à l'aéroport international Mataveri. Le moyen de transport dans le rayon urbain est le taxi et il existe également des bureaux pour louer des vélos, des motos et des voitures. Le décalage horaire avec l'île de Pâques est de 6 heures inférieur à l'heure de Greenwich (GMT-6) et de 2 heures inférieur à l'horaire continental chilien.

 

A QUEL CLIMAT DOIS JE M’ATTENDRE…

L'île possède un climat tropical rare, typique des îles océaniques des latitudes moyennes, car elle associe des températures douces toute l'année et des hivers très doux, sans gel ni froid extrême. L'île de Pâques est l'un des rares endroits au Chili où règne un climat tropical. La température moyenne annuelle est de 20,5 ° C et atteint son maximum de 23,7 ° C en février et le minimum de 18,0 ° C en août.

 

Que puis-je explorer sur l'île…

 

RANO RARAKU (18 km de la ville de Hangaroa), connue comme l’usine des moais pour ses plus de 400 statues dispersées à différents moments de sa construction. À l'intérieur du cratère, il y a un lagon d'eau douce recouvert de roseaux.

 

LE VILLAGE CEREMONIAL OF ORONGO, (situé à 6 km de la ville de Hangaroa), situé à l'extrémité ouest du volcan Rano Raraku, restauré dans les années 60, présente l'incroyable spectacle du cratère du volcan Rano Kau et de la falaise face à la mer. Il est à noter que sur ce site a eu lieu la cérémonie du tangata manu (homme-oiseau). De l'autre côté du cratère, vous pouvez voir la vue impressionnante sur les falaises et les trois îlots, Motu Nui, Motu Iti et Motu Kao. . Dans cet endroit est l'une des plus grandes concentrations de pétroglyphes dans le monde. Ce site a été inclus parmi les cent sites les plus menacés par le World Monument Watch; il est établi que des mesures récentes des pétroglyphes indiquent que ces pierres ont glissé de deux mètres depuis la dernière mesure effectuée il y a 30 ans. Si l'eau de pluie n'est pas redirigée par la construction d'une terrasse qui stabilise le site et régule le tourisme, Orongo peut s'effondrer dans la mer.

 

ANA TE PAHU COMPLEX - ROIHO, groupe de galeries volcaniques situé au pied de Maunga Terevaka. Beaucoup de ces cavernes ont des sorties vers les falaises sur la mer. La plus connue de ces dernières est Ana Kahanga, avec une vue magnifique sur l’îlot Motu Tautara. On pense que ces cavernes ont été utilisées comme abris occasionnels ou comme résidences régulières et, étant donné l’humidité qui y règne, comme sites de culture, il est courant de trouver à leurs entrées des plantations de bananes, de taro, de uhi et de patates douces. A ces cultures traditionnelles, à l'époque moderne, ont été ajoutés l'avocat (avocat), le raisin et la goyave. * Depuis Hanga Roa, le trajet dure environ 2 heures.

 

LE COMPLEXE ARCHÉOLOGIQUE DE TAHAI-KO TE RIKU (1,5 km du village de Hangaroa) correspond à un ensemble d'autels autrefois utilisés pour les cérémonies et composé de trois ahu: Tahai, Vai Uri et Ko Te Riku.

 

ANA KAI TANGATA, une caverne unique sur les contreforts du volcan Rano Kau, décorée de peintures rupestres avec des motifs de manutara (oiseau de la chance). Cette grotte de son histoire reflète une culture ancestrale.

 

AHU TONGARIKI, (à 20 km du village de Hangaroa), cette plate-forme cérémonielle de 220 mètres est la plus majestueuse de l'île avec ses 12 statues gigantesques encadrées par la mer.

 

MAUNA TEREKAVA, correspond à la plus haute colline de l'île (509 m), d'où vous pouvez clairement admirer les trois sommets de l'île. À l'extrémité sud du sommet se trouve le volcan Aroi. Son activité la plus récente a eu lieu il y a 10 000 ans et sa dernière coulée de lave il y a environ 2 000/3 000 ans. * On peut également y accéder par Ahu Akivi ou Vaitea.

 

AHU TAHAI (15 km du village de Hangaroa) correspond à un ensemble de deux autels utilisés autrefois pour des cérémonies. C’est le centre archéologique le mieux restauré de ceux situés à proximité de la ville. Le premier autel montre cinq moaïs, dans différents états de conservation et le deuxième autel ne compte qu'un moai Ko Te Riku, avec un chapeau de pierre rouge appelé pukao et la particularité d'être le seul de l'île à avoir des yeux. * Seulement 10 minutes à pied de Hangaroa.

AHU AKIVI (10 km de Hangaroa) est le premier endroit scientifiquement restauré de l'île (1960-1961). Cette plate-forme, contrairement à la grande majorité, est située à l'intérieur des terres, avec une longueur totale de 90 mètres, sur laquelle 7 moai sont élevés avec une hauteur approximative de 4 mètres chacun. La chose fascinante à propos de ahu Akivi est qu’elle s’aligne sur les points où le soleil se lève aux équinoxes de printemps et d’équinoxe d’automne (22 septembre et 20 mars). Compte tenu de son emplacement à l'intérieur de l'île, à proximité de villages dédiés à l'agriculture, il était essentiel de connaître le changement de saison.

 

AHU PITO KURA, (à 26 km du village de Hangaroa), cette plate-forme est intacte avec son moai (Paro, son nom d'origine) dans la position où elle se trouvait lorsqu'elle a été renversée par le rapa nui. Ce moai est la plus grande sculpture transportée de la carrière de Rano Raraku et élevée sur un ahu; Il mesure 10 m de haut, ses oreilles mesurent 2 m et on estime que son poids doit dépasser 70 tonnes. À ses côtés, une coiffe gigantesque de près de 2 m de hauteur et d'environ 10 tonnes de poids. A 40 mètres de l’Ahu se trouve un grand rocher de forme ovoïde, qui, en raison de sa haute la teneur en fer, réchauffe plus que les autres; De nombreux visiteurs mettent la main à la recherche d'énergie. Te Pito Kura signifie "nombril de lumière" et il y a ceux qui associent le nom du lieu aux qualités spéciales du rocher et à l'un des noms avec lesquels l'île Te Pito Henua ou "nombril du monde" est connue.

 

AHU VINAPU (à 5 km du village de Hangaroa) était l'autel où étaient vénérés les ancêtres de chaque groupe familial. Il y a environ 300 ahu sur l'île, de dimensions, de techniques de construction et de tailles variables. Ce complexe est composé de trois ahu: Vinapu I, orienté vers l'est du solstice d'hiver avec six statues tombées faisant face à l'ahu. Vinapu II, situé juste à côté, bien que son origine soit plus ancienne, avec une statue, apparemment féminine, à deux têtes, éventuellement utilisée comme colonne de sacrifices humains. Vinapu III, probablement le plus ancien et dont il ne reste que quelques pierres.

 

AHU VAIHU (à 10 km de la ville de Hangaroa) est une plate-forme qui, à son époque, abritait 8 Moaïs, qui sont maintenant face cachée dans la même position où ils se trouvaient lorsqu'ils ont été abattus. Les pukaos (coiffes en pierre rouge), de forme cylindrique, s'enroulaient plus loin au-delà de la baie, d'où elles avaient été récupérées des eaux océaniques.

 

AHAH AKAHANGA (13 km du village de Hangaroa) est une plate-forme cérémonielle longue de 18 mètres qui n'a pas été restaurée et permet de voir l'état dans lequel l'île a été trouvée par les premiers explorateurs européens. Cet ahu a déjà tenu environ une douzaine de moai de 5 à 7 mètres et est également connu comme "la plate-forme du roi" puisqu'il est dit que le premier roi de l'île, Ariki Hotu Matu, pourrait être enterré ici. a, bien que les fouilles archéologiques n'aient pas réussi à trouver quoi que ce soit qui corrobore cette théorie. À Akahanga, on peut également distinguer les restes de plusieurs paenga de lièvres, avec sa forme créée par des pierres utilisées comme fondations.

 

QUARRY PUNA PAU (15 km de la ville de Hangaroa) est un cratère de scorie rouge des Pascuans a obtenu le pukao, ou coiffes couronné le moai, soigneusement sculpté par des artisans, selon les historiens, entre 1250 et 1500 A.D. L'un des grands mystères entourant le pukao est la façon dont ils ont été placés sur la tête du moai. Il n'y a toujours pas de théories pour expliquer cette énigme. La seule chose qui est claire, c’est qu’ils ont été roulés sur les collines, probablement à l’aide de leviers en bois pour être emmenés dans leurs marais respectifs.

 

PENINSULA DE POIKE, est le volcan le plus ancien sur le plan géologique, âgé de trois millions d'années, et le moins volcanique. Voici trois sites archéologiques: Vai à Heva (une immense tête sculptée dans une piscine naturelle) - Papa ui Hetu u « (deux sites pétroglyphes où une fois qu'ils ont vu les étoiles) - Ana O Keke (grotte où des vierges blanchies sa peau) .

 

ANAKENA (18 km de Hangaroa) est une belle plage de sable blanc, de palmiers et d’eaux turquoises. C'est sur cette plage que Hotu Matu'a (le premier roi de l'île) est arrivé avec sa famille et a été utilisé comme centre d'hébergement et organisation politique, sociale et culturelle. Tout le monde appelle Anakena mais le nom correct est "Hanga Morie Roa". Dans ce secteur, vous pouvez également trouver deux plates-formes avec moais. Ahu au Nau, le mieux conservé et restauré en 1980 par Sergio Rapu, est composé de 7 moais, dont 4 avec pukao en parfait état. La seconde, appelée Atue Huki, ne compte qu’un moai d’une hauteur de 6 mètres et d’une largeur de 3 mètres, assez taché et blanc, d’un type de champignon qui affecte les statues de l’île.

 

OVAHE, (à 30 km de la ville de Hangaroa), Anakena, Ovahe et Pea sont les trois plages de l'île. Ovahe se distingue par son sable rougeâtre au pied d'une falaise de pierre de la même couleur. Ses fonds marins et sa faune en font un lieu privilégié pour la plongée en apnée.

ISLOTES en motu mot de langue rapa nui île et se traduit par environ toute la côte est possible de voir un grand nombre mettant en lumière ceux qui sont situés en face du village de Orongo, motu Nui, Motu Iti et Motu Kao, Motu Maro Tiri en Hanga Nui Bay et le Motu Tautara sur la côte ouest de l'île.

 

RAPA NUI AND SPORTS, se distingue comme un lieu d'eaux transparentes, en raison de l'absence de pollution. Son relief sous-marin offre un spectacle fascinant de cavernes, de falaises et d'une faune particulière composée de poissons colorés et de coraux. La Perouse et Hanga Roa Ota'i sont des plages de plongée reconnues. Tout au long de l'année, les côtes de l'île offrent des conditions propices à la pratique du surf, anciennement appelé Rapa Nui sous le nom de haka nini. Grâce à l'équitation, vous pouvez accéder à des endroits qui ne sont pas visités normalement, tels que Omohi ou la magnifique baie de Hanga Oteo, sur la côte nord. Une autre façon de connaître l’île consiste à faire de la randonnée ou des randonnées pédestres, à visiter d’innombrables sites d’intérêt archéologique et culturel.

Avez-vous des doutes? Appelez nous

(+ 56) 2 2980 7688

Lundi au vendredi  (09.00 – 18.00)

 info@chile-destinations.com

(+ 56) 2 2980 7688  -  CEL: (+56) 9 7108 4274

Avda. Luis Thayer Ojeda 260, Suite 3,

Providencia - Santiago