San Pedro de Atacama

On estime que les premiers petits villages dans l’altiplan, on été fondés il y a plus de 11,000.- ans. Les Atacameños furent les fondateurs. Ils se sont établis sur les collines avec un sistéme de terrace pour déveloper leur principale activité économique, “la’agriculture”. L'art a été développé à travers de magnifiques céramiques peintes, textiles, vannerie, sculpture sur bois, métallurgie, en particulier le cuivre et le bronze. Les Atacameños sont devenus l'une des plus grandes colonies du nord précolombien. Atacama présente un fort sentiment d'identité régionale issu de ses antécédents historiques, économiques et culturels.

 

Considérée comme la capitale archéologique du Chili et le centre principal de la culture d’Atacama, elle est située à 1 700 km de la ville de Santiago, à 160 km du col international de Jama (secteur stratégique du corridor biocéanique qui relie les ports du Pacifique à ceux de la Atlantique), à 200 km du Paso de Sico, qui relie la province de Salta, en Argentine et à 47,3 km du Hito Cajón, frontière avec le Salar de Uyuni. La ville est située à une altitude moyenne de 2 438 mètres au-dessus du niveau de la mer, constituant la porte d'entrée de l'un des déserts les plus vastes et les plus arides du monde, ainsi qu'un point de départ pour des visites mémorables des hauts plateaux d'Atacameño, tels que les geysers de Tatio, la Valle de la Luna, la réserve nationale de Los Flamencos, le Salar de Atacama et les vestiges archéologiques tels que le pucará (forteresse précolombienne) de Quitor.

ET COMMENT J'ARRIVE...

De Santiago, vols quotidiens (1h20 ') vers l'aéroport El Loa de la ville de Calama, puis transfert terrestre à San Pedro de Atacama (105 km / 1h30).

 

LE CLIMAT...

Atacama peut être visité toute l'année car il a 90% de temps ensoleillé et un ciel dégagé. La température le matin et la nuit étant basse, nous vous recommandons de porter des vêtements épais.

Que puis-je visiter en étant dans la région...

 

MUSÉE ARCHÉLOGIQUE R.P. GUSTAVO LE PAIGE, missionnaire jésuite belge qui a consacré sa vie à la collecte et à l'étude des vestiges archéologiques de la région; il a pris en charge la paroisse en 1955 jusqu'à sa mort en 1980. En 1963, le premier pavillon du musée a été inauguré. Il compte désormais trois pavillons: un hall d'exposition, un pavillon de laboratoire (recherche, bibliothèque, documentation) et enfin la cave. Ces pavillons montrent et illustrent l'évolution des peuples qui ont habité le territoire d'Atacameño au cours de ses onze mille ans de développement. La céramique se distingue dans ses différentes étapes de l'évolution et ses objets de décoration domestique, soit plus de 380 000 pièces d'une grande beauté archéologique.

 

GÉISERES DEL TATIO, située dans un bassin géothermique à 90 km au nord de San Pedro de Atacama. À 7 heures du matin, à une altitude d'environ 4 320 m d'altitude, d'imposantes fumerolles émergent par des fissures dans la croûte terrestre, provoquées par le contact de rivières souterraines d'eaux gelées avec des roches chaudes atteignant 10 mètres de haut et 85 ° C. * Pour faire cette visite, le départ de l'hôtel devrait être vers 05h00 du matin.

 

VALLE DE LA LUNA, déclarée sanctuaire de la nature en 1982, faisant partie de la réserve nationale de Los Flamencos dans la Cordillère de la Sal. C'est un lieu modelé depuis des millénaires par l'érosion fluviale et éolienne, qui a sculpté le sol en forme de crête avec des pointes et des monticules de couleurs ocre-gris qui lui donnent cet aspect lunaire caractéristique. La pause pittoresque, la beauté des couleurs de la terre et le silence absolu font de cette vallée un lieu unique au monde. * Le meilleur moment pour les visites est environ deux heures avant le coucher du soleil.

 

VALLE DE LA MUERTE, située dans la Cordillère de la Sal, elle se caractérise par ses formes géologiques étranges, ses sculptures rocheuses incroyables et ses dunes de sable dans l'aridité complète du désert, ainsi que par la salinité qui rend la vie impossible.

 

SALAR DE ATACAMA, est le plus grand gisement de sel au Chili, situé à 2305 m d'altitude, le troisième plus grand sel au monde. En outre, il possède 25% des réserves mondiales de lithium, de grandes quantités de borax et de sels de potassium. Malgré tout, sa faune regorge de flamants roses (Andino-Chilien et James) dans la réserve nationale de Los Flamencos, ainsi que d’autres oiseaux et mammifères tels que les guanacos et les vigognes qui vivent avec leurs descendants domestiques, les lamas et les alpagas.

 

CORDILLERA DE LA SAL, composée de collines aux formes inhabituelles et à la brillance minérale. Géologiquement, elle s'est formée par des pressions horizontales dans la croûte terrestre qui ont soulevé le fond du salin. L'érosion de l'eau et du vent produit des arêtes vives extraordinaires qui ressemblent à des dinosaures. Au loin, la silhouette du volcan Licancabur est dessinée. Après avoir quitté cette chaîne de montagnes, vous entrez dans le Salar de Atacama. De là, vous pouvez voir une vue panoramique sur les oasis qui composent San Pedro de Atacama.

 

VILLAGE ET PUKARA DE QUITOR, construction pré-inca datant du XIIe siècle, faite de pierres qui gravissent une colline comme une forteresse avec un mur de défense de périmètre. Sur un plan très incliné se trouvent les ruines de Pukara de Quitor, une forteresse érigée au cours du XIIe siècle en réponse aux projets expansionnistes des voisins aymaras. Du sommet, vous obtenez une vue spectaculaire sur la chaîne de montagnes, la plaine avec ayllus et la vallée de la rivière San Pedro qui va dans les collines. * Ayllus, système de subsistance sociale et de travail communautaire. Aymaras, originaire d'Amérique du Sud qui habite le plateau andin du lac Titicaca depuis la période précolombienne, répartissant sa population entre l'ouest de la Bolivie, le sud du Pérou et le nord du Chili.

 

ALDEA DE TULOR est l’un des sites archéologiques les plus anciens du nord du Chili (entre 800 ans av. J.-C. et 500 après JC). Il est situé à environ 7,7 km au sud-ouest de San Pero de Atacama, entre la Cordillère de la Sal. Le père Gustavo Le Paige l'a découvert en 1956, alors qu'il était enterré dans le sable qui recouvrait le village. Le village se compose d'une série de structures circulaires interconnectées partageant des similitudes avec celles observées dans les cultures précolombiennes des Andes. L'intense commerce et les échanges de produits effectués par les habitants de Tulor sont clairement illustrés dans les échantillons archéologiques que l'on peut observer aujourd'hui et que, du fait des effets cumulatifs des changements climatiques développés au cours de ces deux derniers millénaires, En 2005, le programme World Monuments Watch a classé le village parmi les 100 sites archéologiques les plus menacés au monde.

 

TOCONAO VILLAGE est situé à la périphérie nord-est du Salar de Atacama, à 2 475 mètres d'altitude. C'est une communauté autochtone d'Atacameño qui, selon des données scientifiques, dispose de plus de 12 000 ans de vestiges du développement humain 10 000 ans. Toconao est une oasis qui, grâce à "la pureté de l'eau", permet la culture de toutes sortes de fruits et de certaines espèces indigènes. L'activité de la ville est basée sur la sculpture de différentes sculptures de pierre volcanique blanche et molle appelée liparita, extraites d'une carrière de la communauté autochtone. * Liparita, est une roche ignée (du feu), volcanique, vitreuse, de faible densité, flotte dans l’eau, très poreuse, de couleur grise ou blanche.

 

 

LAGUNAS MIÑIQUES ET MESCANTI, entre 4 350 et 4 100 mètres d’altitude, situés dans l’altiplano à 115 km au sud-est de San Pedro de Atacama dans l’un des 7 secteurs de la réserve nationale de Los Flamencos. La colline Miscanti (5 622 m) et le volcan Miñiques (5 910 m) se dressent au-dessus du lac aux eaux d'un bleu profond. La côte ouest de la lagune est inférieure à 1 km de la division des eaux du bassin lacustre du Salar de Atacama. La lagune de Miscanti a également une frontière commune avec le bassin salar.

 

POPULATION DE CHIU CHIU, à 2 525 m d'altitude, est une ville fondée par les Espagnols au tracé net, à la place soigneusement restaurée et à la plus belle église de Loa. Elle est située avant la confluence des rivières Salado et Loa. Elle possède les meilleures terres habitées par la plus grande concentration de population autochtone. Ici, les villages de chasseurs se sont installés autour de 1000 avant JC. À travers cet endroit, un trafic commercial intense a eu lieu, se déroulant dans les fouilles de mollusques marins à plumes du Brésil.

 

POBLADO DE CASPANA, à 3 305 m d'altitude, entouré d'une vallée fertile avec 47 hectares de cultures; cette ville se caractérise par son architecture en liparita perdue. Le peuple originel avait la langue quechua et maintenait une division claire avec les villages du salar Atacama de la langue cunza. Aujourd'hui, une communauté organisée vit de la production de fleurs et de légumes pour le marché de Calama. * Le quechua est une famille de langues originaire des Andes centrales qui s'étend dans l'ouest de l'Amérique du Sud. Le cunza, également appelé atacameño, est une langue presque éteinte qui, jusqu'au XIXe siècle, était parlée par le peuple atacameño de l’Altiplano du Chili, de l’Argentine et de la Bolivie.

 

PUKARA DE LASANA, à 2 590 m d'altitude, est une ville fortifiée datant du XIIe siècle située sur un promontoire au milieu de la vallée, avec des falaises vers la rivière Loa et des murs de défense de l'autre côté. C'était la chambre permanente des chefs et le refuge de sa population. Il présente une architecture singulière d’allées étroites qui regroupent 110 bâtiments de deux à cinq pièces, généralement rectangulaires ou circulaires. Son dépeuplement coïncide avec l'occupation hispanique.

 

VALLE DE CATARPE, est située à 5 km au nord de San Pedro de Atacama, sur une terrasse fluviale bien défendue par des ruisseaux. Elle contient les vestiges d'un ancien centre administratif de la culture inca.

 

TERMAS DE PURITAMA, sont situés à 30 km au nord de San Pedro de Atacama, route menant aux geysers du Tatio. L'eau provient d'une rivière et coule sous terre à travers le canyon jusqu'aux altitudes plus basses de San Pedro, pour créer un micro climat.

 

MONKS OF THE PAKANA, près de la frontière avec l'Argentine, constitue cet impressionnant ensemble de colonnes de type structures rocheuses préservées depuis les temps géologiques. Ces moines veillent sur la tranquillité du salar où vivent des vigognes, des flamants roses et d’autres animaux typiques de l’altiplano. Toute cette zone appartient à la réserve nationale de Los Flamencos. * Les moines de Pakana, également appelés Sentinelles de Tara ou Moais de Tara en raison de la ressemblance avec certaines statues de l'île de Pâques,

 

LAGUNA CHAXA fait partie de la réserve nationale de Los Flamencos, située à 2 300 m d'altitude, au cœur du Salar de Atacama, un immense lagon divisé en plusieurs miroirs d'eau où abondent les couches de sel. On peut voir le catí, le goéland andin et trois types de flamants, le grand parina, le petit parina et le flamenco chilien, qui ont motivé la protection de la lagune de Chaxa par la Société forestière nationale du Chili.

 

LAGUNA OJOS DEL SALAR, TEBINQUICHE ET CEJAR, situé à 28 km de San Pedro de Atacama, à l'intérieur du Salar de Atacama, d'une grande beauté pour la couleur turquoise de ses eaux et ses magnifiques flamants rose orangé. À une courte distance de la lagune Ojos del Salar, avec une concentration en sel moindre mais convenant à la baignade et enfin à la lagune de Tebinquiche où, en été (décembre à mars), vous pouvez voir comment l'évaporation de l'eau due aux températures élevées forme une couche blanche de sel pur.

 

LAGUNA VERDE, située à 4 325 m d'altitude, au pied du volcan Licancabur (5 916 m) dans les hauts plateaux boliviens, dans la réserve nationale Eduardo Avaroa Andean Fauna, dans le département de Potosí, près de la frontière chilienne. Le bassin de la lagune est une plaine bordée de volcans enneigés qui constituent la plus forte concentration de hauts sommets des Andes. C'est un spectacle unique, d'une grande beauté encore plus impressionnante que celle du lac Chungara dans la région d'Arica et de Parinacota. La lagune présente une coloration vert émeraude due à la forte teneur en magnésium, carbonate de calcium, plomb et arsenic dans ses eaux. * De San Pedro de Atacama, traverser le Cajón Hito, frontière avec la Bolivie: 47,3 km. Immédiatement après le passage de la frontière, vous entrez dans le parc Eduardo Avaroa, qui comprend Laguna Verde.

 

SALAR DE UYUNI est le plus grand désert de sel au monde avec une superficie de 10 582 km2. Il se situe à 3 650 mètres d'altitude dans le sud-est de la Bolivie, dans la région montagneuse des Andes. La salière est l'une des plus grandes réserves de lithium au monde, à part le potassium, le borax et le magnésium. On estime que le salin contient 10 milliards de tonnes de sel, dont 25 000 tonnes sont extraites chaque année, et 140 millions de tonnes de lithium. Chaque mois de novembre, le Salar de Uyuni est également le lieu de reproduction de trois espèces de flamants d'Amérique du Sud, du Chili, de James et des Andes.

 

MINA DE CHUQUICAMATA, à 2 870 mètres d'altitude, à 16 km au nord de Calama, est la plus grande mine à ciel ouvert au monde avec une taille approximative de 4,5 km de long, 3,5 km de large et 1 km de profondeur, à l'origine exploités par les peuples autochtones de la région. Son nom est d'origine Aymara et est lié au peuple autochtone Chuquis qui travaillait sur du cuivre pour fabriquer des outils et des armes. Actuellement, un projet est en cours, convertissant la plus grande fosse à ciel ouvert du monde en une vaste opération souterraine qui permettra l’exploitation de ces ressources cachées jusqu’à présent. On estime qu'il y a environ 1 700 millions de tonnes de cuivre à exploiter. * Chuquicamata permet des visites qui doivent être préalablement coordonnées.

Avez-vous des doutes? Appelez nous

(+ 56) 2 2980 7688

Lundi au vendredi  (09.00 – 18.00)

 info@chile-destinations.com

(+ 56) 2 2980 7688  -  CEL: (+56) 9 7108 4274

Avda. Luis Thayer Ojeda 260, Suite 3,

Providencia - Santiago