La Serena

À l'origine habitée par le peuple préhispanique connu sous le nom de Diaguitas, c'est la capitale de la région de Coquimbo, une partie de la province d'Elqui et la troisième ville la plus ancienne du Chili, (1544), après Valparaíso et Santiago. Sa belle architecture néo-coloniale est exposée sur les balcons, les petites places et les églises de plusieurs siècles d'antiquité. En 2013, La Serena s'est positionnée comme la première ville du pays en termes de qualité de vie, évaluant des aspects tels que la sécurité des citoyens, le climat, l'environnement, la connectivité et la beauté de ses bâtiments.

ET COMMENT J'ARRIVE...

À l'aéroport de La Florida, des vols quotidiens arrivent de Santiago (1h05m), ainsi que d'Iquique et d'Antofagasta. Depuis Santiago, par voie de terre, le voyage se fait vers le nord sur l’autoroute Panamericana Norte (474 km, environ 5 heures). Du nord, le voyage se fait au sud par la route panaméricaine ou la route 5 jusqu'à La Serena. Antofagasta 887 km. San Pedro de Atacama 1201 km.

 

LE CLIMAT...

Il est clairement segmenté par les saisons de l'année. En été (décembre à mars), il se caractérise par l'absence de précipitations; En dépit de la nébulosité matinale abondante et des bruines matinales, celles-ci se dissipent à midi pour laisser place à un ciel dégagé et à des températures chaudes allant de 19 ° C à 26 ° C. En hiver (d'avril à août), les températures varient entre 3 ° C et 12 ° C car elles se situent dans une région nettement côtière.

Que puis-je visiter en étant dans la région...

 

LA RÉSERVE NATIONALE PINGUINOS DE HUMBOLDT, située à environ 100 km au nord de La Serena, d’une superficie totale de 888,68 hectares, est composée de trois îles: Chañaral, Choros et Damas, qui fait partie du Système national de zones naturelles protégées de l’État du Chili administrée par la Société forestière nationale (CONAF). A Punta de Choros, petit port de pêcheurs artisanaux, il est possible d'embarquer vers l'île de Damas pour l'observation des manchots de Humboldt (Spheniscus humboldt), endémiques du courant de Humboldt et des habitants du Chili allant d'Aric aux îlots de Puñihuil à Chiloé, (Région des lacs), lions de mer, pélicans, colonies de dauphins à becs (Tursiops truncatus), occasionnellement baleines à becs bleus et à bosse. * Il est seulement permis de rester une heure sur une île, réglementée par la CONAF (National Forestry Corporation). Il est interdit de se baigner dans ses eaux et de camper sur l'île afin de préserver sa faune et sa flore.

 

FLORIDA DESERT de La Serena, à 40km environ, s'étend une vaste plaine cernée de hautes collines. D'ici à la ville de Copiapó, après un hiver pluvieux, se produit le "désert fleuri"; Un phénomène unique au monde qui se produit dans le désert d’Atacama, le plus sec de la planète. La floraison débute à la fin des mois de juillet et août, en fonction du moment où les précipitations et les températures ont été et peuvent se poursuivre jusqu’en novembre, qui est déterminée en fonction de chaque zone. Au cours de ces mois apparaissent plus de 200 espèces dont la floraison et les pousses ne sont pas toutes simultanées. * Depuis 2012, la circulation de véhicules motorisés dans les zones du désert fleuri pour la protection et la conservation de la flore sauvage est interdite.

 

LA RECOVA, dont le centre alimentaire remonte à l'époque coloniale, possède une collection complète d'objets de cultures préhispaniques, notamment en pierre de combarbalite, des bijoux semi-précieux en lapis-lazuli, des céramiques à motifs diaguita et de la laine d'alpaga du Pérou et de la Bolivie. L'enceinte reçoit le nom de "Recova" pour avoir été entourée d'arches suivant les canons coloniaux de l'époque de sa construction. (* Combarbalite, roche semi-précieuse produite par une altération de matériaux d'origine volcanique et exploitée à la main depuis l'époque préhispanique. * Lapis-lazuli, pierre semi-précieuse composée de minéraux lazurite, silicate-calcium, qui fournit la couleur bleue, wollastonite et calcia, qui produisent les veines grises et blanchâtres et la pyrite qui produit des reflets dorés sont utilisées dans la création de bijoux au Chili.)

 

LA VILLE L’architecture néo-coloniale des années 1920 est à l’origine de l’architecture dite de la Serena, composée de bâtiments emblématiques tels que les tribunaux judiciaires, la municipalité et l’Intendance, qui se caractérisent par leur conception basée sur des façades à l’utilisation abondante. des corniches et des avant-toits avant des plafonds décorés, des colonnes de styles variés, des balcons, des tours et des antéjardines, éléments qui définissent le style d'appel de La Serena. La ville possède un certain nombre de bâtiments considérés comme monuments historiques nationaux, tels que la cathédrale de San Francisco, l'Ordre de Saint-Domingue, La Recova, le Liceo Gabriela Mistral et l'Université de La Serena, entre autres. La Serena a également été appelée "la ville des églises" pour avoir plus de 15, seulement dans le centre historique, le principal étant la cathédrale (XIXe siècle), l'église et le couvent de San Francisco et le couvent de San Agustin, presque 400 ans, ainsi que l'église de Saint-Domingue. Les plus anciennes églises de la ville se distinguent, construites en calcaire provenant des carrières et fabriquées avec du bois de canelo et de guayacan.

 

COQUIMBO, capitale de la province d'Elqui, située à 12 km au sud de La Serena, est à la fois une ville portuaire et une station thermale où se distinguent les stations balnéaires de Las Tacas et de Puerto Velero. Au centre de la ville se trouve l’un des symboles les plus élevés de l’Amérique du Sud, en ce qui concerne la culture chrétienne, la croix du troisième millénaire, située au sommet de la colline de Vigía, une construction spectaculaire érigée en hommage aux 2000 ans du Naissance de Jésus Christ Depuis les hauteurs du Mirador de los Navegantes, vous avez la meilleure vue sur la baie de La Herradura et Guayacán. Devant la place se trouve l'église de Guayacán, conçue et préfabriquée par l'industrie française Eiffel, importée de Belgique en 1888.

 

LE PARC NATIONAL DE FRAY JORGE, situé dans la province de Limari, dans la région de Coquimbo, créé en 1941 dans le but de préserver un important écosystème du Chili, a été déclaré réserve de la biosphère par l'Unesco en 1977 et son principal attrait est d'être une forêt luxuriante du Valdivien dans le désert d’Atacama, le plus aride de la planète. Cette caractéristique des survivants des phénomènes naturels de la forêt détermine qu’il existe diverses espèces de flore au Chili, telles que la copihue (Lapageria rosea), considérée comme la fleur nationale du Chili, apparemment introduite dans le parc au XXe siècle, ainsi que la cannelle. , olivillos et une grande variété de fougères. * Le parc est situé à 150 km au sud de La Serena (1h45), sur le cordon de la Cordillère de la Costa, bordé à l'ouest par l'océan Pacifique et au sud par le fleuve Limari. Ses plus grandes hauteurs sont la colline du Mozambique (560m), la colline de Centinela (556m) et la colline de Punta del Viento (667m).

 

LES OBSERVATOIRES DE LA RÉGION DE COQUIMBO, le ciel dégagé est imbattable pour l'observation astronomique. C'est dans cette région que de grands observatoires équipés d'instruments puissants et sophistiqués ont été construits. Les plus connus sont El Tololo, La Silla et Las Campanas. * Veuillez vous reporter au chapitre sur les observatoires du nord du Chili.

 

VALLE DEL ELQUI, dotée d’une belle géographie et de plaines fertiles qui tirent parti des ressources en eau qui constituent le réservoir de Pluclaro (432 m), ainsi que de longues périodes d’ensoleillement tout au long de l’année, excellentes pour la production de fruits, de légumes et plus particulièrement, culture de raisins destinés à l'exportation et à la production de "pisco chileno". Son ciel est l’un des plus clairs de l’hémisphère sud. C’est pourquoi des organisations internationales ont installé des observatoires astronomiques sur les sommets des collines de Pachón et de Tololo, également considérés comme un pôle énergétique et associés au phénomène ovni par les communautés qui exercent des activités ésotériques. . Dans cette vallée se trouve également la ville de Cochiguaz, spécialisée dans la relaxation, le zen, le reiki et la méditation. Un peu plus loin se trouve la ville de Vicuña, lieu de naissance de Gabriela Mistral, poétesse chilienne, prix Nobel de littérature et prix national de littérature et la ville de Montegrande, où se trouve aujourd'hui son tombeau. La vallée abrite également l'observatoire pédagogique Mamalluca et l'usine de production du célèbre pisco Capel. (* Pisco, eau-de-vie de raisin produite au Pérou et au Chili, élaborée principalement par distillation du produit de la vigne.)

 

Elqui est pour les amoureux de la nature, pour explorer ses collines plantées de vignes et visiter des petites villes qui combinent depuis des années l’agriculture avec le tourisme. Pour tester vos sens, vous devez vous rendre dans les usines de traitement du pisco pour connaître tout le processus de fabrication de ce distillat de raisin. Pour les amateurs de sport et d’aventure, la vallée propose des itinéraires de trekking, de l’équitation, des sentiers de randonnée à vélo et des excursions en jeep. Pour une totale et déconnexion, les énergies de guérison attribuées à cette région du Chili sont présentes dans les thérapies alternatives telles que le reiki, la méditation et les massages.

 

 

Avez-vous des doutes? Appelez nous

(+ 56) 2 2980 7688

Lundi au vendredi  (09.00 – 18.00)

 info@chile-destinations.com

(+ 56) 2 2980 7688  -  CEL: (+56) 9 7108 4274

Avda. Luis Thayer Ojeda 260, Suite 3,

Providencia - Santiago